Extubation!!

M.X vient de s’auto-extubé, que faire? Quel est le rôle de l’infirmier?

  1. Surtout je ne panique pas. Les réanimateurs m’ont toujours dit que le plus souvent, un patient qui s’auto-extube est un patient qui se sent capable de respirer seul,
  2. Je demande du renfort en appelant mes collègues très fort, je donne le numéro de la chambre et  indique le type d’urgence  afin que ceux-ci arrivent avec chariot d’urgence et mallette d’intubation,
  3. Je retourne rapidement au chevet de mon patient,
  4. Je dégage la sonde d’intubation de M.X en coupant le cordon de fixation,
  5. Je met M.X sous masque à haute concentration 15l/min en attendant l’arrivée et les directives du réanimateur. En ce qui me concerne, je ne ne ballonne pas en première intention.
  6. S’il y avait des sédations en cours, alors je les arrêtent en accord avec le médecin afin que le patient se réveille complètement et puisse avoir une respiration efficace,
  7. Je continue d’observer les paramètres vitaux de M.X sur le scope. Si son état se dégrade rapidement, mes collègues se tiennent prêts à l’extérieur de la chambre pour intervenir et m’aider à tout moment.  Le ballon, qui se trouve dans la chambre est toujours branché sur l’oxygène, je le place au plus près de moi.
  8. Pour finir, il y a deux solutions:
  • soit M.X va bien: sa saturation, sa fréquence respiratoire… sont satisfaisants, je le laisse sous oxygène et continue d’être vigilante les minutes qui suivent,
  • soit l’état de M.X se dégrade et présente des signes de détresses respiratoires, le médecin décidera alors de réintuber en urgence. Mon rôle sera de préparer les drogues et le matériel d’intubation.

En phase de réveil, les patients sont très souvent agités; il faut être vigilant car ils peuvent se mettre en danger en arrachant la sonde d’intubation par exemple. Tous les patients intubées sont maintenus avec des liens, il en va de leur sécurité. Il faut toujours expliquer au patient et à la famille ce geste qui est traumatisant pour toute personne extérieur au personnel.

Avez-vous une prise en charge différente au sein de votre service?

A lire aussi:

A propos Mélissa
Diplômée de l'institut de formation en soins infirmiers de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, promotion 007. J'ai débuté ma carrière au CHU de Pointe-à-Pitre il y a 6 ans. Depuis le mois de juillet 2009 je travaille dans l'une des réanimations chirurgicales d'un hôpital parisien.

Commentaires

  1. je suis aide soignante en réanimation, et tout ce que tu dis c’est ce que nous faisons ;-)

    amitiés oka

  2. Mélissa says:

    ;) Tant mieux alors je raconte pas de conneries!

  3. Olivier says:

    Bonjour,

    Les drogues servant à la réintubation (célocurine, diprivan ou étomidate) doivent être préparés par quelqu’un dès que l’alerte est donnée, ainsi que le nécessaire pour l’intubation (lame, sonde, aspiration) qui doit de toute façon être à disposition dans chaque chambre.

  4. Melissa says:

    Bonjour Olivier!
    Tu as tout a fait raison, seulememt dans mon service, j’ai souvent remarque que les medecin preferent attendre avant de preparer les drogues car le plus souvent on ne reintube pas. Par contre le chariot d’urgence ainsi que la malette d’intubation se trouve devant la chambre des que l’alerle est donnee.

  5. Naoual says:

    mercii

Donnez votre opinion

*