Oui, vous aussi vous pouvez mourir en mangeant

Je ne parle pas d’intoxication alimentaire, mais d’une mort bien plus brutale et traumatisante qui pourrait bien être évitée dans la plupart des cas.

Il s’agit du décès par fausse route.

Qu’est ce que la fausse route ?


On dit communément « avaler de travers ».

Pour faire simple il s’agit du passage de manière accidentelle de liquide ou d’aliments (voir d’objets pour les enfants) dans les voies aériennes au lieu de l’œsophage. Lorsqu’il s’agit d’eau ou d’aliments de faible taille, un réflexe violent de toux peut avoir lieu pour expulser le corps étranger.  Dans le cas contraire le corps étranger viendra obstruer les voies aériennes, le sujet concernée se retrouvera asphyxié, ce phénomène peut mener à l’arrêt cardiaque.


Les fausses routes ne sont pas rares, depuis mon arrivée dans mon service de réanimation cardiaque, il y a déjà eu pas mal de cas dont les issues ont été fatales. C’est pourquoi je souhaite en parler aujourd’hui. Un décès brutal, non attendu est horrible et difficile à vivre pour les familles de victimes. Pourtant leur destin aurait pu être autre s’il y avait ce serait-ce une personne formée aux gestes de premiers secours capable de réaliser la manœuvre de Heimlich.

J’essaie toujours de sensibiliser mon entourage et précisément ma famille à l’importance de la formation aux premiers secours. Je profite de mon blog pour continuer à faire passer le message au plus grand nombre. J’ai malheureusement le sentiment de ne pas toujours être prise au sérieux pourtant, imagineriez-vous :

Être spectateur de la mort de votre conjoint(e) ?

Être le témoin de la mort de votre enfant, neveu ou nièce ?

Regarder votre père mourir de façon tragique ?

Sans pouvoir agir ?

Des propos crus, mais tellement réalistes…


Cela n’arrive pas qu’aux autres, cela peut arriver à tout le monde tous âges confondus. Il y a quelques mois, l’une de mes meilleures amies m’appelait le soir, choquée car elle avait fait une fausse route le midi à son travail. Elle est infirmière aussi, elle était donc à l’hôpital quand cela s’est produit mais elle aurait pu y passer…. Il y a un peu plus d’un an une collègue faisait une fausse route devant nous, là encore elle avait toutes les chances de s’en sortir puisque nous étions dans un service de réanimation. Mais il y a  quelques semaines, une copine perdait sa tante, décédé par fausse route. C’était lors d’un anniversaire et les personnes présentes n’ont pas su réaliser les gestes d’urgence…

Des exemples comme ceux là il y en a plein et je ne vous parle même pas de ceux que je vois en réanimation. Il ne s’agit pas de réussir à sauver la vie de quelqu’un à coup sûr, mais ne pas rester inactif si jamais un drame devait avoir lieu sous vous yeux…

Je ne connais pas les statistiques du nombre de décès par fausses routes mais qu’importe, car un décès que l’on peut éviter est déjà un décès de trop.

Vous aussi vous pouvez sauvez des vies, apprenez simplement à le faire !

Félicitations si vous êtes formés aux gestes de premiers secours! ;)

Tester vos connaissance en secourisme

A lire aussi:

A propos Mélissa
Diplômée de l'institut de formation en soins infirmiers de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, promotion 007. J'ai débuté ma carrière au CHU de Pointe-à-Pitre il y a 6 ans. Depuis le mois de juillet 2009 je travaille dans l'une des réanimations chirurgicales d'un hôpital parisien.

Donnez votre opinion

*